Histoire de la compagnie

La compagnie  les  chapeliers est née en  2015 sur  le désir de cinq comédiennes de s’unir autour d’une structure promouvant les arts vivants en France et à l’étranger.

La ligne directrice de la compagnie se dessine clairement autour de projets contemporains, d’actions théâtrales de nature sociale, éducative et citoyenne.

Leur première confrontation au public s’est faite grâce au  projet : Les Laveurs de cerveaux de Matei Visniec, mis en scène par  Marie Le Stanc. Sa première forme a été jouée au Théâtre Les Rendez-vous d’ailleurs à Paris en 2014. Suite aux encouragements du public et au succès des représentations durant trois mois, La compagnie décide de donner un second souffle et une nouvelle forme au projet : une déambulation au cœur de la ville. Le texte résonne, lui accordant toute la force  qu’il mérite et permet ainsi un échange direct, plus proche du public.

Par la suite, en mai 2015, La compagnie présente une adaptation de Légère en Août de Denise  Bonal et Cet enfant de Joël Pommerat: Ventre Amer. C’est au théâtre les Rendez‐vous d’Ailleurs que le spectacle verra le jour et se jouera durant trois mois. Ce projet s’articule autour des droits de la femme dans les années 70 et de son émancipation grâce, notamment, aux lois sur l’avortement.

La compagnie les chapeliers est particulièrement sensible à la transmission : elle intervient dans divers établissements scolaires en proposant différents ateliers sur des thèmes comme le vivre ensemble, la différence, la citoyenneté…

La compagnie propose également des projets de prévention sous forme de théâtre forum autour de sujets sensibles (addiction aux jeux vidéo, prévention SIDA ….).

la compagnie a présenté sa dernière création au théâtre de Ménilmontant:  Néva, l’aventure du recyclage. Cette fable écologique et sensorielle qui mêle théâtre et marionnettes s’adresse au jeune public. Des ateliers de récup s’organisent autour du spectacle pour petits et grands.