Margot Réminiac

Margot Réminiac 206 (58)

 Son parcours théâtral commence au Conservatoire Régional de Rennes en parallèle de son cursus Littéraire option théâtre au lycée Saint-Martin (Rennes). Bac en poche, Margot part à Paris, où elle se forme dans diverses écoles : le cours d’art dramatique Jean Périmony, L’atelier Premier acte, Conservatoire du 19ème et 18ème de Paris.
Attirée par la pluridisciplinarité, elle profite de ses années de conservatoire pour se former à la marionnette auprès d’Alexandra Vuillet et au masque en suivant la classe d’Annick Laurent.
Soucieuse de découvrir et de se perfectionner elle continue après sa formation de participer régulièrement à des stages notamment ceux de la chorégraphe Stéphanie Roussel qui oriente son travail sur la notion : « Donner du corps à l’intention ». En 2017, elle se forme au clown en participant au stage, « le clown: défi d’acteur, défi d’auteur », organisé par la compagnie du moment animé par Vincent Rouche.

Son expérience du théâtre et de la scène, elle les forge en s’inscrivant dans des projets tels que:  Là où nous aurons grandi, pièce élisabéthaine de Ford et Dekker, mis en scène par Clément Thiébault au Théâtre du Petit St Martin à Paris.  Le Congrès  d’Odon von Horvath mis en scène par François Dragon (Compagnie TACA) joué au théâtre de la ville de Périgueux. Tailleur pour Dames, de Feydeau mis en scène par Marie Rolland (Compagnie Levez L’Encre). Du vide sous les toits, écrit et mis en scène par  Mathilde Burucoa (Compagnie Couverture(s) ), soutenue et présenté au théâtre de Lisieux au TANIT  théâtre et au centre des Halles à Paris.
Depuis 2014 elle travaille avec la compagnie Saint-Malo sur scène et participe aux créations estivales du théâtre Chateaubriand de Saint-Malo, sous la direction de Jacques Ledran.

Elle coécrit et joue avec Flore Friedman, Les Bottes en Or, mis en scène par Stéphanie Roussel. Avec ce spectacle elle jouera au festival d’Avignon, en Bretagne, Aquitaine, Loire-Atlantique et en région parisienne.
Elle cofonde la compagnie les chapeliers et participe aux créations  de la compagnie en jouant dans Ventre amer, La déambulation des laveurs de cerveaux, Néva, l’aventure du recyclage. 

Parallèlement à son métier de comédienne, Margot porte un grand intérêt à la transmission et porte de nombreux projets autour des arts vivants dans différents établissements scolaires.